Afrique du Sud, mai 2017

Afrique du Sud, mai 2017

Près de 35 millions de Sud-Africains ont pu entendre le message de paix de Prem Rawat pendant latournée 2017 de ce pays politiquement imprévisible.Pendant sa visite de trois semaines, Prem a répondu à 6 interviews qui ont été diffusées sur 17 chaînes de radios et de TV populaires.

Le 20 mai, Prem a pris la parole au Centre international de conférences du Cap sur le thème bouleversant de « Libérer l’espoir ». La conférence de deux heures était présentée par une personnalité de la télévision sud-africaine, Graeme Richards, dont l’entrée a contribué à réchauffer l’atmosphère pleine d’espoir.

Au Cap, après son discours d’une heure, les questions posées à Prem ont abordé les thèmes du pardon et de la persécution ainsi que l’art de l’acceptation de soi.

Pendant son allocution Prem a dit : « Vous avez besoin de faire la paix avec le monde en faisant la paix avec vous-même. Alors, oubliez la paix mondiale. Faites la paix avec vous-même. C’est une autre façon, un autre composant de la libération de cet espoir. »

Prem se rend régulièrement en Afrique du Sud depuis quelques années pour répondre à la demande concernant son message et sans doute y retournera- t-il bientôt.

Afrique de l’Ouest, août 2016

Afrique de l’Ouest, août 2016

En août 2016, Prem Rawat a donné quatre conférences en Afrique de l’Ouest, au Ghana, en Côte d’Ivoire et au Bénin.

Ghana
Il s’est d’abord rendu à Accra, où il a rencontré 1 000 participants au Programme d’éducation pour la paix (PEP), le directeur national et trois hauts fonctionnaires de l’administration pénitentiaire. Le PEP ayant été validé dans toutes les prisons au Ghana, c’est avec joie qu’ils ont accueilli cette occasion de rencontrer Prem Rawat et de lui exprimer personnellement leur satisfaction concernant ce programme. (La Fondation Prem Rawat a également soutenu cette manifestation, et vous pouvez lire le récit du PEP au Ghana sur www.tprf.org.)

Côte d’Ivoire
Le deuxième événement, nommé “la Sagesse ancestrale au service de la paix” s’est déroulé à Abidjan. Le représentant des rois de la région avait offert à Prem Rawat d’y devenir “chef”.
Après une séquence de questions-réponses, devant un parterre de 350 personnalités, dont un grand nombre de chefs de communautés, Prem fut intronisé “chef” selon le cérémonial en usage, un honneur traditionnellement réservé aux présidents et aux dignitaires étrangers. Prem a exprimé son respect pour l’honneur qui lui était fait et son engagement envers les habitants d’Abidjan, en revêtant l’habit traditionnel.

Lire l’histoire en entier